CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -33%
-130€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
269 €

 

 Valence 7 septembre 1944

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Gyl
enregistré
enregistré
Gyl


Valence 7 septembre 1944 Empty
MessageSujet: Valence 7 septembre 1944   Valence 7 septembre 1944 EmptyLun 9 Aoû 2021 - 14:45

Retrouvé aux Archives de la Drôme en décembre 2020.

"CEUX QUI NOUS ARRIVENT D'AFRIQUE""
Une demi-heure avec l'aumônier d'un régiment de parachutistes français arrivé il y quelques jours à Valence,venant de Rome.
Valence 7 septembre .
Le monde est petit. Nous l'avons constaté une fois de plus en entrant tout à fait par hasard en conversation avec l'aumônier d'un régiment de chasseurs parachutistes de France avec lequel, nous le verrons tout à l'heure, nous nous sommes trouvés tout de suite entre amis. Notre rencontre nous le répétons fut tout à fait fortuite: dans sa tenue sportive identique ou presque à nos alliés américains, l'allure martiale d'un aumônier à belle barbe a retenu notre regard alors que nous traversions la place de la République à Valence. Simplement, sans autre présentation que notre titre de rédacteur du journal catholique de la région, nous nous sommes présentés à lui, et plus simplement encore, sur le bord du trottoir notre conversation s'est poursuivie avec cette cordialité toute française. Et aussitôt ensemble nous avons parlé d'un ami commun.
"OU NOUS CONSTATONS QUE LE MONDE EST PETIT"
Le R.P. Malfoy, c'est le nom de l'aumônier de ce régiment de parachutistes de France, est originaire de Boulogne-sur-Mer, qu'il a quitté depuis bien longtemps sans doute, et où vit encore espérons le sa famille restée là-bas; du moins il le pense ainsi. A peine ordonné prêtre en 1940 il fut nommé secrétaire de Mgr Birraux le très distingué et très éminent Supérieur des Pères Blancs du Cardinal Lavigerie. C'est alors que nous avions l'honneur de parler à un Père Blanc une question vient aussitôt " Connaissez-vous mon père mon vieil ami le Père Maurice Cuchet, valentinois bien sympathique comme du reste toute sa famille?"-"Bien sûr, nous répond immédiatement l'aumônier avec un bon sourire, mais hélas je ne vous en donnerai pas de nouvelles récentes car il y a assez longtemps que nous nous sommes quittés-Vous savez enchaine-t-il aussitôt que sa conduite fut particulièrement brillante pendant la campagne de France en 1940 et que comme lieutenant il obtint une magnifique citation et la croix de la Légion d'honneur". Nous avions tout cela et nous avons relaté en son temps ici même la cérémonie qui eut lieu à Alger à la maison des Pères Blancs lors de la remise de cette croix par le général Weygand depuis déporté en Allemagne par la fureur nazie. "Son frère Michel, ajoute notre interlocuteur est également officier, capitaine, je croix dans notre belle armée d'Afrique". Nous voici donc dès le début de notre conversation, grâce à un ami commun, en pleine cordialité et c'est sur ce ton que va se poursuivre notre entretien.
DE FEZ A...VALENCE EN PASSANT PAR ROME.
D'abord aumônier des Chantiers, le P Malfoy fut bientôt volontaire dès qu'il fut question de la formation d'un régiment de parachutistes. Ce corps d'élite naquit à Fez sous la direction du colonel G.*, spécialiste de la question et qui fut le "lanceur" du parachutisme en France. C'est toujours le colonel qui commande ce régiment de chasseurs parachutés. Ce régiment fut prêt vers début octobre 1943 et dirigé sur OUJDA à la frontière marocaine, il y fit un séjour de plusieurs semaines, se perfectionna, compléta son équipement puis partit en Sicile où il demeura plusieurs mois. Il devait participer à diverses opérations en Italie mais pour diverses raisons et étant donné les circonstances, regagna Rome par les voies normales après avoir traverser l'Italie du sud jusqu'à la Ville Éternelle où ils restèrent près de deux mois. C'est de là que par avion ils furent déposés sur l'aérodrome de la Trésorerie à Valence qui enfin, qui depuis plus de quatre ans, n'avait pas reçue de soldats de France.
PRESQUE TOUS VOLONTAIRES.
"Et vous êtes satisfait mon Père de vos hommes ?"-"Nous avons là des types épatants me répondit aussitôt avec un sourire qui en disait long le très sympathique aumônier,
ils languissent seulement de participer à une action où ils pourront démontrer leur courage et leur valeur, se plaignant tous que les circonstances ne leur aient pas permis jusqu'ici de participer à des affaires où l'audace et la témérité leur permettraient de donner leur mesure. D'ailleurs, je tiens à vous préciser continue le Père, que presque tous les jeunes de notre régiment sont des volontaires, ce sont des gars qui sont venus en Afrique en traversant à leurs risques et périls bien souvent la frontière d'Espagne,c'est vous dire leur désir leur Pays". Et pendant notre conversation comme pour confirmer les paroles de leur chef spirituel des solides gars de chez nous, aux yeux clairs et l'allure franche et loyale s'arrêtent pour saluer leur aumônier, "le Père" comme ils le disent tous, et les mots cordiaux qu'ils s'échangent nous font comprendre qu'il s'agit là non point d'une simple et banale formalité, mais bien de l'existence d'une âme commune, d'une grande fraternité d'hommes travaillant dans le même esprit pour la même et belle cause, celle de la France.
QUELQUES VUES SUR L'ITALIE ET ROME
Curieux jusqu'au bout nous questionnons le Père sur son long voyage à travers l'Italie du sud et sur Rome en particulier. Il nous précise que sauf à Rome, presque toutes les villes et les villages qu'ils ont traversés depuis la Calabre jusqu'à Ombrie sont très gravement touchés, les ruines sont fort importantes par endroits car les diverses phases de la guère ont nécessité bien des fois des engagements de grande envergure. Très heureusement le Père nous donne très vite de bonnes nouvelles de Rome.
La ville éternelle n'a eu que peu de mal, sauf les abords des gares et des voies ferrées et contrairement à ce qui nous avait été dit, le Vatican n'a presque pas souffert du bombardement sur la nature duquel flotte encore le plus grand mystère... La fameuse et splendide Basilique St-Pierre, le centre du monde catholique, voir du monde civilisé tout court, est intacte, malgré ce qui nous a été dit à ce sujet. Et le Père nous parle maintenant du Chef de l’Église, de sa douleur au milieu de la tempête, lui l'Homme de la Paix, le représentant de Celui qui a dit "Aimez-vous les uns les autres". De sa douleur mais aussi de sa confiance dans un avenir meilleur, dans un monde pacifié où les hommes comprendraient enfin le vrai sens de la charité fraternelle. De sa confiance aussi dans le sort de notre pays la France, qui si nous le voulons, restera encore malgré les orages, la fille aînée de l'Eglise. Ce sera la conclusion de notre conversation avec cet excellent religieux qui espère bien être demain rendu aux missions africaines qui l'attendent ; lui aussi au milieu des tribulations de toutes sortes, nous dit sa confiance dans l'avenir de notre Patrie.

*Il s'agit du colonel Geille.

le 6, jacky alaux et claude.d aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
FOUQUET66


Valence 7 septembre 1944 Empty
MessageSujet: Re: Valence 7 septembre 1944   Valence 7 septembre 1944 EmptyVen 13 Aoû 2021 - 16:09

MERCI pour cette page d'Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
Valence 7 septembre 1944
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: MEMOIRE des PARACHUTISTES :: HOMMAGE A NOS AUMONIERS PARACHUTISTES-
Sauter vers: