CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

 

 Beechcraft TC45

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Louis HENRI - AET DALAT
confirmé
confirmé
Louis HENRI - AET DALAT


Beechcraft TC45 Empty
MessageSujet: Beechcraft TC45   Beechcraft TC45 EmptyVen 17 Avr 2009 - 16:23

En feuilletant le carnet de saut de Louis HENRI, période MAI 1955, mon père à effectué plusieurs sauts à partir d'un TC45 ... (il y a aussi un JU01 mais trouvé aucunes infos sur celui-ci ... merci pour votre aide ...)



Ne sachant a quoi pouvait ressembler cet avion, et après quelques clics ON THE NET PLUS ULTRA ... voici ce que j'ai pu trouvé...

Désolé d'utiliser pour la première fois la fameuse manip du Copié / Collé ...


- Catégorie Avion de ligne - 7 passagers
- Construction par Beech Aircraft Corp (USA) en au moins 17 exemplaires pour cette seule version.

- Cellule Métallique
- Voilure Ailes Basses
- Longueur 10 ml
- Envergure 15 ml
- Hauteur 2 ml

- Empennage double
- Roulette de queue
- VNE: 202 Kts
- Alt max: 7100m.

- Motorisation 2 Turbopropulseurs PT6A-60A fabriqués par Pratt & Whitney
Performance

- Masse maxi au décollage 3881 Kg
- Vitesse de croisière 179 Kts (332 Km/h)
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET


Beechcraft TC45 Empty
MessageSujet: Re: Beechcraft TC45   Beechcraft TC45 EmptySam 8 Fév 2014 - 10:57

Bonjour à tous,
Je n'ai pas trouvé de photo pour compléter le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
FOUQUET66


Beechcraft TC45 Empty
MessageSujet: Re: Beechcraft TC45   Beechcraft TC45 EmptySam 8 Fév 2014 - 16:38

Louis HENRI - AET DALAT a écrit:
En feuilletant le carnet de saut de Louis HENRI, période MAI 1955, mon père à effectué plusieurs sauts à partir d'un TC45 ... (il y a aussi un JU01 mais trouvé aucunes infos sur celui-ci ... merci pour votre aide ...)

Bonjour Louis Henri,je ne sais si la réponse te conviendra,mais vu la période de MAI 1955,je pense que ton père a effectué ses sauts à partir d’un AAC1 Toucan (Junkers 52 rebaptisé JU-01)

Le Junkers Ju 52 (surnommé « Tante Ju » et  « Iron Annie ») était un avion de transport trimoteur allemand fabriqué de 1932 à 1945. Il a vu le service à la fois civil et militaire pendant les années 1930 et 1940.
Dans un rôle civil, il a volé avec plus de 12 transporteurs aériens dont Swissair et Deutsche Lufthansa comme un avion de ligne et de fret transporteur. Dans un rôle militaire, il a volé avec la Luftwaffe comme  transporteur de troupe et de fret et brièvement comme bombardier moyen. Le Ju 52 a continué son service après-guerre avec des flottes d'avions militaires et civils jusque  dans les années 1980.

Junkers c'est d'abord un grand ingénieur, Hugo Junkers. Beaucoup d'avionneurs revendiquent pour eux la première utilisation du métal (plus précisément de l'acier) comme revêtement de structure, cependant Junkers est le tout premier à l'avoir employé en tant que tel, à l'issu de recherches menées sur ses fonds propres. De mémoire je crois qu'il s'aperçut que les alliages étaient préférables au bois et à la toile en raison du relevé de traînée. De la sorte c'est au cours de la première guerre mondiale qu'il construit son premier avion entièrement métallique, le Junkers J-1à la fin 1915.

Beechcraft TC45 32001_10
Junker J-1

L'appareil monomoteur est revêtu de tôles ondulées qui ont la même apparence que celles du Ju-52 : tôles caractéristiques qui sont reprises et employées sur presque tous les appareils suivants : le J-2, le J-7, le J-9 -(dont un exemplaire est au musée de l'air du Bourget) le CL-1, un appareil d'attaque au sol avec observateur mitrailleur, le J-I également appareil d'attaque au sol et d'observation qui présente la caractéristique d'avoir été le premier avion blindé de l'histoire et absent de haubans à une époque ou ces derniers étaient essentiels à la structure des appareils. Par ailleurs c'est probablement le premier appareil de configuration sesquiplan (le plan inférieur est de dimensions réduites par rapport au plan supérieur)...


Beechcraft TC45 Airwor10
Junkers 52


À l'origine c.nçu comme un avion de transport civil monomoteur, le premier Junkers Ju 52 fait son vol inaugural en septembre 1930. Sa structure en tôle ondulée lui apporte alors une robustesse inédite pour l'époque, mais l'avion est clairement sous-motorisé. Aussi, dès avril 1931, le septième exemplaire du Ju 52 reçoit 2 moteurs supplémentaires sur les ailes, et dispose alors de 3 Pratt & Whitney Hornet de 550 chevaux. Capable de transporter 17 passagers, le Junkers Ju 52 entre en service en 1932 dans la Lufthansa et fait rapidement l'objet de commandes d'autres compagnies aériennes.

La Luftwaffe manifeste vite son intérêt pour le Junkers Ju 52, qu'elle destine à la fois au transport militaire (de matériel ou de parachutistes) et au bombardement. Une version spéciale est donc construite à partir de 1934, capable d'emporter 1 500 kg de bombes ainsi que des mitrailleuses pour assurer sa défense. Bien que l'avion ait été utilisé largement pendant la Seconde Guerre mondiale, sa faible vitesse et son armement très limité ne lui laissaient que peu de chance face aux avions ennemis, ce qui explique en partie le nombre élevé d'exemplaires perdus pendant le conflit. La capacité du Junkers Ju 52 à opérer à partir de pistes courtes et sommairement aménagées était fort appréciée.

De nombreuses versions du Junkers Ju 52 ont été construites pendant toute la Seconde Guerre mondiale, avec des moteurs de plus en plus puissants, de meilleurs équipements électroniques (radio, etc.) ou des équipements spéciaux comme des skis pour atterrir sur la neige. La fabrication était répartie entre plusieurs usines situées en Allemagne, en France et en Hongrie.

Après la guerre, en France les usines Amiot devenues Ateliers Aéronautique de Colombes (AAC) vont continuer de construire les JU 52 sous l’appellation AAC1 Toucan, 415 avions furent produits.

Le premier groupe de transport   (GT 3/15) est formé au Bourget le 1er février 1945. Ce groupe sera composé pour moitié de JU 52 et de DC-3. L’avion sera encore une fois utilisé en guerre en Indochine et en Algérie. Cet appareil, pourtant de conception dépassée, joua un rôle majeur en Indochine et marginal en Algérie.
L’avion de transport qui permit au IIIe Reich de remporter quelques-unes de ses plus brillantes victoires militaires devint ainsi un auxiliaire de son pire ennemi, la France. Les paradoxes de l’Histoire ne manquent jamais de saveur... et de juste retour des choses... L’utilisation du Ju52 est toujours la même : Bonne à Tout Faire ! Transport, évacuation sanitaire, parachutage, mais aussi appui feu et bombardement.

Les junker Ju52 «Toucan» équipèrent ainsi les Groupes de Transport GT1/64 «Béarn», GT 2/62 «Franche Compté» et 3/64 «Tonkin» en Indochine. Les appareils de ces Groupes de Transport furent de tous les coups de 1946 à 1952 où ils furent alors remplacés progressivement par les C-47 «Dakotas» et ensuite par les Noratlas. L’armée de l’Air mais aussi la Marine Nationale, seront utilisatrices des Toucans.

La méthode de largage des paras en Junker était assez simple et rustique. Les appareils volaient en formation en «V» de trois avions, à une vitesse de 240 km/h. Au moment du lâcher des parachutistes, les Ju 52 «Toucan» se rapprochaient les uns des autres à une distance de 55 m et descendaient entre 300 et 120 m. A cette altitude, la vitesse tombait à 160 km/h et le signal était donné aux hommes, qui commençaient alors à sauter par la portière latérale (très basse), leurs parachutes s’ouvrant à l’aide de sangles d’ouverture automatique (SOA). La chanson «En passant par la portière» y trouvent ses origines...

La « Tante Ju « laisse dans la mémoire de tout ceux qui l’ont approchée un souvenir inoubliable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Contenu sponsorisé




Beechcraft TC45 Empty
MessageSujet: Re: Beechcraft TC45   Beechcraft TC45 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Beechcraft TC45
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: Autres avions moins connus :: TC45G Beech Aircraft Corp (USA) 1951-
Sauter vers: