CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -48%
Prix cassé sur la TV OLED LG 55BX3 55″ ...
Voir le deal
879.99 €

 

  Torture ? Vous avez dit torture ? C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957.

Aller en bas 
AuteurMessage
ParaGuépard
Pro !
Pro !
ParaGuépard


 Torture ? Vous avez dit torture ? C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957. Empty
MessageSujet: Torture ? Vous avez dit torture ? C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957.    Torture ? Vous avez dit torture ? C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957. EmptyLun 15 Déc 2014 - 10:39

lu sur Bd Voltaire

Torture ? Vous avez dit torture ?

 Torture ? Vous avez dit torture ? C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957. Torture-565x250
Le 15 décembre 2014
C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957.

240


La présidente du Front national a-t-elle eu tort de s’exprimer sans langue de bois sur la torture chez Jean-Jacques Bourdin ? Suite au rapport américain détaillant les sévices infligés par la CIA sur des personnes suspectées de terrorisme, fallait-il qu’elle s’interroge sur des cas potentiels de légitimes violences ?
Toujours est-il qu’il n’a pas fallu longtemps pour que, suite à ces quelques mots, se fassent entendre les cris d’orfraie du landernau politico-médiatique. Dès l’après-midi, le député radical de gauche Alain Tourret qualifiait ces propos d’« absolu » et demandait au ministre de la Justice d’engager des poursuites à son encontre. Le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux, quant à lui, allait plus loin et expliquait : «  La gégène est dans les gènes des Le Pen. Pour elle [Marine Le Pen, NDLR], c’est très normal. »
Il faudrait peut-être rappeler à ce député atteint d’Alzheimer que c’est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l’impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d’éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957. Il est bien évident qu’à l’époque, même s’ils s’en lavaient les mains, ces braves gens de gauche savaient très bien que les interrogatoires pour faire cesser les attentats n’étaient pas ceux utilisés en métropole pour un vol de poule.
Mais remontons dans le temps : peut-on me dire ce que deviennent les valeurs de la République quand la Révolution laisse croupir le jeune Louis XVII dans la prison du Temple, enfermé au secret dans une chambre obscure où il vit accroupi, sans hygiène ni secours ? N’est-ce pas faire acte de torture, M. Le Roux ? Quand la nourriture d’un enfant de 9 ans est servie à travers un guichet et que personne n’a le droit de lui parler, le laissant seul rongé par la gale et la tuberculose, n’est-ce pas la définition même d’une torture physique et psychologique, M. Alain Tourret ? Je ne parle même pas des colonnes infernales et des noyades de Nantes. Pourtant, vous vous revendiquez, Messieurs, des grands ancêtres de la Révolution. Alors ne soyez pas hypocrites car la torture existe depuis que l’homme est sur terre et ceci dans tous les pays du monde. Mais examinons les implications d’un tel mot. Qu’est-ce que la torture ? C’est une action à laquelle on soumet un humain ou un animal impliquant douleurs ou souffrances aiguës, physiques ou mentales. Celle-ci a été déclarée illégale par la déclaration universelle des droits de l’homme, dans son article 5.
Mais aujourd’hui se pose une question capitale : la torture morale n’existe-t-elle pas dans notre pays, une torture insidieuse due au laxisme d’État ?
Je m’explique : quand une vielle dame habitant dans un quartier « sensible » n’ose plus sortir pour aller chercher son argent à la banque de peur de se faire agresser et que chacun de ses déplacements constitue, vu sa fragilité physique, une véritable épreuve, ne sommes-nous pas en face d’une angoisse et d’un stress qui confinent à la torture psychique ? Quand une jeune femme se fait injurier dans le métro, tous les jours, par une bande qui choisit de l’attendre, connaissant son créneau horaire. Quand, chaque jour, elle subit les mêmes remarques salaces avec promesses renouvelées de passage à l’acte, n’est-ce pas une torture morale ? Quand un jeune garçon fait l’école buissonnière de peur de se retrouver devant un groupe qui, habituellement, l’attend à l’entrée du collège pour l’injurier ou le racketter, n’est-ce pas là aussi une torture morale ?
Tous les jours, des gens ont peur dans leurs déplacements, ceux-ci sont donc bien soumis à une terreur mentale. Hélas, ces cas ne mobilisent pas nos belles âmes partisanes du progrès.
Torture, vous avez dit torture ? Commencez par la voir là où elle se trouve… au bas de la rue !

audibert aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Torture ? Vous avez dit torture ? C'est un gouvernement socialiste, celui de Guy Mollet, qui sous l'impulsion du ministre Robert Lacoste demanda aux paras d'éradiquer le terrorisme dans Alger en 1957.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962 :: LA TORTURE EN QUESTION...-
Sauter vers: